Monday, 21 September 2015

« LA COLERE D’HYPPOCRATE » ET L’HYPOCRISIE EUROPEENNE

      « LA COLERE D’HYPPOCRATE » ET L’HYPOCRISIE EUROPEENNE

 
21 septembre 2015   
 « la colère d'hyppocrate » et l'hypocrisie européenne 

 Dr. D. Mukwege, « L’homme qui répare les femmes », recevant le Prix Sakharov 2014. Ces européens ne font rien pour mettre fin à ces viols ou pour punir Kagame, Museveni, et Kanambe alias Kabila (Photo cr.:euronews.com)
 
« La Colère d’Hippocrate », le film de Thierry Michel et de Collette Braekman sur Dr. Mukwege et les victimes des viols massifs qu’il « répare », ne fait que de la publicité et de l’argent pour ceux qui ont tourné ce film. Il n’apporte rien du tout, mais alors absolument rien du tout pour stopper ce fléau qui perdure pendant presque 20 ans dans l’est de la République Démocratique du Congo. Vingt long années d’un génocide documenté et classé dans les tiroirs de l’ONU par la volonté du Conseil de Sécurité ; d’un holocauste qui dure plus longtemps et fait plus des victimes qu’Adolf Hitler, et un holocauste sciemment oublié par les puissances qui avaient juré à la fin de l’holocauste des européens en 1945, « never again ! » (plus jamais !).

Et pour cause : les journalistes, les politiciens, ainsi que les gouvernements européens et américains d’avant Obama sont des complices dans ce long holocauste congolais qui, depuis 2001, est supervisé et facilité, à partir de Kinshasa, par alias Joseph Kabila ainsi que par le gouvernement parallèle rwandais qui effectivement dirige le Congo. C’est encore les gouvernements européens – de connivence avec l’administration Bill Clinton – qui avaient permis l’installation par Paul Kagame, à la tête du gouvernement congolais en Janvier 2001, d’un petit ignoramus rwandais Tutsi et neveu de l’actuel ministre de la défense rwandaise, James Kabarebe. Ainsi, ce « Petit Rwandais », comme les diplomates l’appellent à Kinshasa, permet tout aux troupes rwandaises et ougandaises, ainsi que leurs milices, pour qu’ils tuent, violent, et volent à l’est du Congo. Bien plus, ce Petit Rwandais tue non seulement tout congolais, soldat ou civil, qui ose dénoncer ses origines rwandaises ou qui a le potentiel de constituer un danger aux rwandais occupant la RDC ou encore qui ose dénoncer l’occupation rwandaise de la RDC, mais il tue aussi tout soldat et officier de l’armée congolaise qui ose tuer ou faire fuir du territoire congolais les troupes ou les milices rwandais et ougandais, à l’instar récemment du Colonel Mamadou Ndala, du General Bahuma Ambamba, du General Mbuza Mabe, etc. En même temps il infiltre, dans l’armée congolaise, des soldats rwandais en les faisant passer d’abord par la base militaire de  Kitona (aujourd’hui ne comprenant que des soldats tutsi rwandais avec des noms congolais), au Bas Congo, avant de les éparpiller partout au Congo, pour s’assurer que l’armée congolaise ne puisse jamais bouter au dehors de la RDC les tueurs rwandais et ougandais qui opèrent au Congo.

« Le Petit Rwandais », Hyppolite Kanambe alias J. Kabila et son père tutsi, Christopher Kanambe. Les journalistes européens, connaissant la vérité, n’ont jamais daigné l’exposer.


Hyppolite Kanambe alias J. Kabila (debout) à côté de sa mère tutsie, Marceline Mukambuguje et d’autres membres de sa famille tutsie.

Alors qu’il y a quelques journalistes européens tels que Peter Verlinden qui ose dénoncer l’imposture de ce petit rwandais ainsi que l’holocauste congolais, la majorité des journalistes européens telle Collette Braekman, que nous avons surnommée « Cherie Bondowe », non seulement qu’ils n’ont jamais confronté ce petit Hitler alias Kabila sur ses origines rwandaises ou même sur son education et son parcours, mais ils ont aussi contribué (moyennant des millions des dollars du sang congolais en contrepartie ?) à la légitimation de l’imposture du « petit Rwandais » ainsi qu’à l’occupation rwandaise de la RDC que l’Europe passe sous un silence complice jusqu’à l’instant même où nous couchons ces lignes. Car,les grands journaux et leurs journalistes, ainsi que les politiciens européens, surtout les belges, n’ont jamais dénoncé cet holocauste et cet occupation rwandaise, et les gouvernements européens se comportent comme si la RDC est un pays libre et démocratique et qu’il ne sévit pas sous l’occupation rwandaise.

C’est, donc, de l’hypocrisie pur et simple de tourner des films, de produire des documentaires, ou même de décerner des multitudes des prix au docteur Mukwege ou à son œuvre à l’hôpital Panzi, pendant que vous ne faites rien du tout pour mettre fin à ces viols ou pour simplement dénoncer les pays sponsoriseurs de ces viols massifs, c’est-à-dire, le Rwanda et l’Ouganda, ou les despotes Kagame et Museveni, ainsi que le Cheval de Troie alias Joseph Kabila, le petit despote imposteur trônant a la tête de la RDC.

« Le Petit Rwandais », Hyppolite Kanambe alias J. Kabila, recevant les ordres, en Kinyarwanda, de son Maître Paul Kagame.
 
Pourquoi les européens et les américains se contentent-ils à décerner des prix au Docteur Mukwege et faire des documentaires ou des films sur les viols sans vouloir mettre fin à ces crimes ? Parce que les auteurs de ces crimes, Paul Kagame, Yoweri Museveni, et Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila permettent aux mafias européens et américains et canadiens de s’enrichir illégalement avec eux des ressources du Congo, sans pitié, sans honte, sans aucune sympathie pour les millions des morts et des femmes et fillettes victimes des viols massifs. Bien plus, Kagame et Museveni sont en train de massacrer les congolais à l’est afin qu’ils puissent balkaniser et annexer les territoires congolais frontaliers à leurs pays. (Kagame et alias Kabila ont déjà frauduleusement décerné l’identité congolaise à des dizaines des milliers des rwandais tutsis qui sont en train d’être éduqués et formés à l’étranger comme refugiés « congolais » pour après partir occuper l’est du Congo et diriger la RDC, pendant que, déjà, des milliers des rwandais tutsis – y inclus ceux qui ont été chassés de la Tanzanie – occupent les villes et villages à l’est de la RDC où des millions des congolais ont déjà été massacrés depuis 1996). L’indifférence affichée par ces européens, ces américains, et ces canadiens démontre à suffisance que pour eux, les morts et les victimes des viols massifs de la RDC ne valent rien du tout.

Que le gouvernement de l’occupation rwandaise à Kinshasa censure le film de Dr. Mukwege n’est que la logique de l’imposture et l’arrogance de l’impunité que jouissent, depuis 1996, Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila, son maître Paul Kagame, ainsi que leur associé Yoweri Museveni sans que l’Ouest ne pipe mot . A bas, donc, les documentaires et les films. Assez, s’il-vous-plait, des prix et des éloges pour Dr. Mukwege. Si vous ne pouvez pas dénoncer ou aider les congolais de se débarrasser de leurs tueurs rwandais et ougandais avec, en tête, le trio Kagame-Musevei-Kanambe alias Kabila, cessez donc de traiter les congolais comme des idiots ou des enfants que vos petits gestes vont satisfaire pendant que l’holocauste congolais qui a déjà couté la vie de plus de 9 millions des innocents congolais ainsi que la destruction des millions des femmes et fillettes congolaises par des viols massifs continuent sans fin. Vos prix, vos films, et vos documentaires ne sont que de la moquerie des victimes et du sang des congolais et ne vont pas mettre fin à cet holocauste !
 
 
 PROF. YAA-LENGI
 
Partager cet article