Monday, 10 August 2015

ETHIOPIAN AIRLINES: FEU VERT A LA BALKANISATION DE L'EST DU CONGO?

ETHIOPIAN AIRLINES: FEU VERT A LA BALKANISATION DE L'EST DU CONGO?

 
Par Serge Egola Angbakodolo         10/08/2015
 
 Ethiopian Airlines
 
L'objectif est d'ouvrir l'Est du Congo au commerce international et de faire entrer ce pays de force aux trafics internationaux. C'est en ce sens que les sous traitant des Anglo-Saxons en Afrique notamment le Rwanda et l'Ouganda  ont fait du Congo leur colonie au de prétextes sécuritaires.


Principaux couloirs d'exportation des minerais au Congo
 
Ethiopian Airlines a ouvert ses vols a partir de Goma (Kivu) pour réduire le cout du transport du coltan et d'autres minerais du Kivu vers les ports tanzanien et Kenyan. Il s'agit aussi d'assurer le transport des populations ou carrément le peuplement du Kivu par les Tutsis nilotiques du monde.

Notons que les Tutsis sont un peuple sans terre et sans état. La création d'une république des volcans ou une république de Kivu en commençant par le transfert des peuples Nilotiques au Kivu et de dépeupler Israël des noirs nilotiques pour les donner une terre en Afrique au Kivu, source du Nil.

Il s'agit de donner aux enfants perdus d'Afrique du roi Salomon une terre comme ca ils pourront faire leurs "Alya"(retour) en Afrique. Notons que Israël a signe avec l'Ouganda et le Rwanda un accord pour le transfert des immigrés africains en Ouganda et au Rwanda.

 Si accord il y a entre Israël et l’Ouganda, il est resté donc secret et il inquiète l’association Hotline For Migrants Workers. « Quel statut peuvent avoir les demandeurs d’asile africains une fois qu’ils arrivent en Ouganda ? Leur donne-t-on le statut de réfugiés qu’ils n’ont pas obtenu en Israël ? », interroge Anat Ovadia, porte-parole de l’association qui souligne aussi que « l’Ouganda n’est pas un pays sûr ».

Les immigrés africains en Israël sont de plus en plus sous pression. Arrivés illégalement sur le territoire israélien, ils passent bien souvent par la case prison avant d’obtenir des visas temporaires qui expirent de plus en plus rapidement. Ils se voient alors fortement « encouragés » à quitter le pays, sous peine de retourner en détention.

Mardi, le ministre de l’Intérieur, Gideon Sa’ar, s’est félicité du fait que 1 500 immigrés auraient accepté de partir « volontairement » d’Israël d’ici la fin du mois, deux fois plus qu’en janvier. Le mois dernier, des dizaines de milliers d’immigrés avaient manifesté durant plusieurs jours pour réclamer le statut de réfugié.

C'est  donc un problème d'espace pour Israël, le Rwanda et l'Ouganda. Il faut donc de déverser ces populations au Kivu et créer une République nilotique, un état hébreu noir au Kivu.
Et puis si le deal c’est que l’Ouganda accepte les immigrés africains en échange de quoi Israël lui envoie des armes et ces armes pour envahir les terre du Kivu pour déverser ses populations au Kivu.
Ethiopian Airlines fera le transfert de ce populations et leur transplantation en douceur dans les terres vides du Kivu.
 
Protestation des falashas contre le racisme à Kiryat Malachi
Protestation des falashas contre le racisme à Kiryat Malachi
 
Israël et le Rwanda discutent d’un accord dans lequel la nation Est-africaine accueillerait des migrants clandestins en provenance de l’Etat juif en échange de contrats favorables. Dans le cadre du projet d’accord, Israël enverrait des centaines de ressortissants érythréens et soudanais, dont de nombreux demandeurs d’asile, au Rwanda en échange d’accords de plusieurs millions de dollars en subventions. Ces dollars et ce financement permettront la création d'abord des foyers nilotiques d'occupation au Kivu et après la création d'un état.

L’information est basée sur des déclarations faites par le président rwandais Paul Kagame lors d’une conférence de presse à Kigali . Israël aurait signé un accord similaire avec l’Ouganda, bien que ni Jérusalem, ni Kampala n’a confirmé l’accord.

Interrogé par un journaliste, Kagame a dit « ne pas être au courant des détails » mais à confirmé que des « pourparlers sont en cours. »
 
Israël ne veut plus les Falashas parce qu'il n'a plus de place pour les installer. La construction des colonies cause beaucoup de problèmes avec les Palestiniens Arabes et le risque que les noirs Falashas deviennent majoritaire en Israël.

Le 28 août dernier, l’État hébreu annonçait qu’il mettait un terme à l’Aliya des Juifs d’Éthiopie. Il signait ainsi l’arrêt des migrations groupées en provenance d’Éthiopie et la fermeture de l’Agence Juive d’Addis-Abeba.
 
Révolte des juifs d’origine éthiopienne
 
En Israël, le sort des derniers Juifs d’Éthiopie suscite une relative indifférence, y compris dans la classe politique. Cette atmosphère tranche avec l’euphorie qui avait suivi l’opération Moïse, organisée dans le plus grand secret par le Mossad. À l’époque, en 1985, un vaste pont aérien avait permis l’exfiltration de quelque 8 000 Falashas, via des camps de réfugiés au Soudan qu’ils avaient rejoints à pied, souvent au péril de leur vie. Cette action clandestine fut reconduite en 1991, permettant cette fois l’acheminement de 14 000 Juifs d’Éthiopie en l’espace de quarante-huit heures – opération Salomon.

Longtemps persécutée, cette communauté africaine ne s’est vu reconnaître sa judaïté par les autorités rabbiniques qu’en 1975. Considérés par certains historiens comme l’une des dix tribus perdues du royaume d’Israël, les Falashas, d’après la tradition orale de la Bible, descendraient des Israélites ayant accompagné le prince Ménélik, fils du roi Salomon et de la reine de Saba, lorsqu’il apporta l’arche d’alliance en Éthiopie, au Xe siècle avant  J.-C.

Il faut donc impérieux de trouver une nouvelle terre pour ces enfants du Juda. Les lobbies juifs européens ont fait pression à l'Union Européenne 'aider l'état  Hébreu en acceptant ces Ethiopiens et les Erythréens et les installer en Europe.

Inutile de préciser que ce large pourcentage de refus contribue à la perte d’attractivité du pays en la matière. Ainsi, les Erythréens qui sont refusés dans 85 % des cas par la France, trouvent ailleurs une reconnaissance de leur statut de personne persécutée. Les trois quarts des 14 600 Erythréens qui sont arrivés en Europe en 2014 ont été accueillis par la Suède (5 700), les Pays-Bas (3 600) et le Royaume-Uni (2 300). 

Cela ne résolvera pas le problème de faire leur Alya (retour) en Israël. D'où il faudra créer un état africain, un Israël noir en Afrique. Le Kivu est doc un meilleur terrain. D'où le prolongement de l'aéroport de Goma sous le financement du gouvernement allemand.


D'après les explications fournies par l'Entrepreneur, d'ici le mois de décembre de l'année en cours, les avions gros et porteurs pourront commencer à se poser et décoller de l'aéroport de Goma et lui conféré ainsi le qualificatif « d'aéroport international ».

Satisfait par la bonne évolution des travaux, le Gouverneur Julien Paluku a émis le vœu de voir l'entreprise Safricas matérialiser la récente recommandation formulée par le premier ministre, Augustin Matata Ponyo qui, à l'issue d'une visite d'inspection, avait souhaité que tous les trois mille mètres soient recouvrés.

Le décor de la République des Volcans est lance avec Goma comme capitale dotée d'un aéroport international. La compagnie Ethiopienne lance ses vols et organisera des charter flights pour une transplantation en douceur des peuples nilotiques pour occuper les vallées et les montagnes vides du Kivu.
 
RDC-Redécoupage territorial 
 
En conclusion, le projet de la balkanisation du Congo est passe a la vitesse supérieure surtout après la nouvelle reconfiguration de la RD Congo en 26 provinces. Le Congo sera t-il prochain Sud-Soudan dans la nouvelle Afrique post guerre froide?
 

Par Serge Egola Angbakodolo
 

Redacteur: Ishiaba Kasonga

Sources:
 
Bibliographie: La stratégie du chaos et du mensonge  de Mbeko et Ngbanda lu par B. Musavuli