Friday, 7 August 2015

NON AU 3eme MANDAT DE J. KABILA/MAPPING DES « CRIMES DE MASSE » DU REGIME KABILA DEPUIS JUILLET 2001 – OFFICIELLEMENT REPERTORIES

NON AU 3eme MANDAT DE J. KABILA

MAPPING DES « CRIMES DE MASSE » DU REGIME KABILA DEPUIS JUILLET 2001 – OFFICIELLEMENT REPERTORIES

 

MASSACRES REGIME KABILA

MAPPING  DES « CRIMES DE MASSE » DU REGIME KABILA DEPUIS JUILLET 2001 – TOUS OFFICIELLEMENT REPERTORIES ET DOCUMENTES, IMPUNIS A CE JOUR

 

 ANKORO – SOURCE : LA LIBRE BELGIQUE, 22/07/2001
12000 MAISONS INCENDIEES AU LANCE-FLAMMES, 100 PERSONNES 
TUEES, 75,000 DEPLACEES
AUTEURS : FARDC /
 
UNE CENTAINE DE CIVILS ONT ÉTÉ MASSACRÉS, plus de 12000 habitations détruites et quelque 75000 personnes déplacées en brousse, sans abri, à Ankoro, la ville natale de Laurent Kabila, à la suite d’une attaque perpétrée à partir du 10 novembre par des éléments de l’armée du gouvernement de Kinshasa après un différend avec les Forces d’auto-défense populaire (milice mise sur pied sous Kabila père), a dénoncé la Commission de vulgarisation des droits de l’homme et de développement (CVDDHO). Le père François Mwila Mbweno, de l’archidiocèse de Lubumbashi, estime de son côté que l’attaque a eu lieu parce que les militaires n’avaient pas touché leur solde. `Face à la résistance des habitants d’Ankoro qui n’ont pas voulu se laisser piller, le commandant Emile aurait donné l’ordre de voler et d’incendier toutes les maisons ´, a indiqué le prêtre.

© La Libre Belgique 2002
MARS 2007

Mars/avril 2007: BOMBARDEMENT A L' ARME LOURDE DE LA VILLE
DE KINSHASA POUR CHASSER JEAN PIERRE BEMBA 
         ET SES HOMMES  DE LA CAPITALE DE LA RDC :
LE CRIMINEL DE GUERRE, AMISI TANGO FOUR, CHARGE DE BOMBARDER
LA CAPITALE AVEC DES ARMES DE GUERRE, Y COMPRIS DES OBUS
( SOURCES : http://www.congoforum.be/upldocs/Affrontements%20arm%C3%A9s%20%C3%A0%20Kinshasa%20-%20Kabila%20et%20jena%20Pierre%20Bemba%20%2022%2003%2006.pdf http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20070327.OBS9129/rd-congo-le-recours-a-la-force-etait-premature.html):
500 MORTS A KINSHASA


AVRIL 2007 MASSACRE DIT DES ADEPTES DE  BUNDU DIA KONGO, 
AU KONGO CENTRAL

 (
http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=3615)


300 MORTS+700 disparus selon BDK



  • AEROPORT DE NDJILI 26NOVEMBRE 2011, DERNIER JOUR DE CAMPAGNE 
ELECTORALE- MASSACRE DES MILITANTS DE L’OPPOSITION VENUS
ACCUEILLIR LEURS CANDIDAT ETIENNE TSHISEKEDI :
39 MORTS (source Human Right Watch + rapport du bureau conjoint un monusco

MASSACRES DES JEUNES DESARMES DE MUKUNGUBILA DECEMBRE  2013 au siège de la Rtnc et ailleurs à Kinshasa, Kindu et Lubumbashi: 200 MORTS
(http://desc-wondo.org/evenements-du-30-decembre-2013-en-rdc-un-massacre-orchestre-par-le-regime-jj-wondo/)

LIKOFI201114
 
MASSACRE DE JEUNES DITS « KULUNA » en 2014 - OPERATION DE POLICE
 NOMMEE LIKOFI: 52 MORTS 
(source Human Right Watch + Monusco / rapport offciel BUREAU CONJOINT
DES DROITS DE L HOMME)
 
MASSACRE RDC BENI

MASSACRES DE BENI PENDANT UNE OPERATION MILITAIRE COMPLICE 
- assassins en uniformes fardc -OU INEFFICACE (SOKOLA 1) : 
200 morts (sources officielles+ Monusco)
+30 personnes massacres à Beni en février 2015
+ 17 personnes massacrées à Aru février 2015 –
total appr. de 247 morts à ce jour

10428053_757775554305281_2893980353980581112_n

MANIFESTATIONS CONTRE LA LOI ELECTORALE ET LA 
PROLONGATION ILLEGALE DES MANDATS POLITIQUES EN 
VIOLATION DE LA CONSTITUTION EN VIGUEUR EN 
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO : 
138 MORTS (source ONGDH )
(http://democratiechretienne.org/2015/01/19/kinshasa-19012015-la-situation-mises-a-jour-continuellement/)

DOSSIER: UN CHARNIER AVEC 425 CADAVRES DECOUVERT ET DENONCE PAR LA POPULATION DE MALUKU: LE GOUVERNEMENT CONGOLAIS – Y- AURAIT ENTERRE LA NUIT LES MANIFESTANTS TUES LE 19/20/21 JANVIER 2015? UNE ENQUETE APPROFONDIE EST NECESSAIRE/MISES A JOUR CONTINUELLES

425 cadavres enterres

http://democratiechretienne.org/2015/04/04/un-carnier-avec-425-morts-denonce-par-la-population-de-maluku-on-aurait-enterre-la-nuit-les-manifestant-tues-le-192021-janvier-2015-une-enquete-approfondie-est-necessaire/


AUCUNE ENQUETE OFFICIELLE SERIEUSE N’A ETE INSTRUITE PAR LE POUVOIR EN PLACE A KINSHASA, POUR ETABLIR LES RESPONSABILITES DE TOUS CES MASSACRES D’ETAT